Conception-réalisation du site : Gildas P. - Web Designer basé à Rennes - Graphisme processing developpeur web designer site web Ille et vilaine conception de site web creation sites web Gildas P. - Web Designer basé à Rennes - Graphisme processing developpeur web designer site web Ille et vilaine conception de site web creation sites web


 

Ma culture, mai 2016

Monumental

Plasticien, vidéaste, graphiste, Jocelyn Cottencin a notamment collaboré pendant plus d’une dizaine d’années avec le chorégraphe Loïc Touzé – nous lui devons notamment les scenographies abstraites de LOVE (2003) et de La Chance (2009) – et avec la chorégraphe Emmanuelle Huynh pour qui il conçoit les dispositifs scéniques – Cribles (2009) et TÔZAI!… (2014) – avec qui il co-signe également l’installation vidéo A taxi driver, an architect and the High Line (2016). Premier projet personnel pour la scène de Cottencin, Monumental est au départ un film créé dans le cadre d’un projet d’expositions. Présenté aujourd’hui sous la forme d’une performance, Monumental réunit douze interprètes de hauts-vols qui font déjà de cette pièce, par leur seule présence, un événement.

« Existing in the mind, Existing in the night, Watching you, Watching me, Watching what we do… »

C’est par Feel de Ty Segall que nous sommes accueillis sur un plateau où s’activent déjà une dizaine d’interprètes autour d’un ring délimité par un large pantone de vêtements – des manteaux, des t-shirts, des pantalons, des bonnets, des chaussures, des accessoires, etc – semblable à une friperie étalée et classée au sol par gamme de couleur.

Chacun s’affaire à se déshabiller et se rhabiller sous les yeux des spectateurs assis par terre à leurs pieds. Des pantalons enfilés par les bras, des t-shirts en guise de chapeau, des vêtements trop grands ou trop étroits, des couches de tissus bariolés, des corps à demi nus, des silhouettes saugrenues qui prêtent à sourire. Au centre de tous les regards, ces douze figures érigent et déconstruisent sans relâche des tableaux éphémères, monuments vivants d’un soir. Douze individus, douze personnalités et autant de possibilités de répondre à la question : qu’est-ce qui fait monument aujourd’hui ?

Elaborés à partir d’un corpus d’oeuvres puisées dans l’histoire de l’art et mit en tension avec un répertoire d’iconographies personnelles, les interprètes convoquent les figures des Bourgeois de Calais de Rodin, exécutent un Huddle de Simone Forti, réalisent une courte chevauchée sous l’égide de Bertrand Du Guesclin ou esquissent des paysages traversés par Richard Long. Une fascinante manifestation silencieuse, ponctuée par des mots référents – triangle, citadelle, bunker, cathédrale, bourse du travail, 14/18, dentelle, etc – qui viennent étayer les corps et stimuler notre regard.

Faire groupe, faire image, faire fiction. Avec Monumental, Jocelyn Cottencin fait dialoguer nos mythologies personnelles avec l’imaginaire collectif. Le plateau se fait alors espace de projection où signifiants et signifiés viennent raviver des souvenirs oubliés. Le pouvoir des images, toujours salvateur et absolu.

Vu au Centre Pompidou à Paris. Conception Jocelyn Cottencin. Avec Katerina Andreou, Nuno Bizarro, Bryan Campbell, Ondine Cloez, Volmir Cordeiro, Matthieu Doze, Madeleine Fournier, Yves-Noël Genod, Elise Olhandeguy, Carole Perdereau, Mickael Phelippeau et Agnieszka Ryszkiewicz. Photo de Jocelyn Cottencin.

Wilson Le Personnic